Banque Bonhôte & Cie SA Finance

Proche de sa clientèle depuis deux siècles, la banque Bonhôte conjugue tradition et évolution

Dans le paysage neuchâtelois, elle est une institution de prestige. Née dans le chef-lieu voici 200 ans, elle y est restée fidèle, tout en étendant ses racines jusqu’à Bienne, Berne, Genève et tout récemment Lausanne. Son enseigne, la banque Bonhôte l’a apposée sur une ancienne maison de maître du quai Ostervald, construite en 1839 et qui abrita une éphémère succursale de la Banque nationale suisse.

Première, et aujourd’hui unique banque privée de l’Arc jurassien, la banque Bonhôte a su conserver son indé­pendance face à d’autres groupes financiers. Sa force? S’adapter à un milieu en constante évolution, tout en main­tenant sa tradition. Soit une expérience de deux siècles en matière de gestion de fortune et de patrimoines pour un établissement 100% suisse dont le 85% du capital est en main des dirigeants et de la petite centaine de collaborateurs du groupe, encadrés par le directeur général du groupe Yves de Montmollin.

Banque Bonhôte & Cie SA

La gestion privée, activité principale du groupe

La proximité constitue l’une des valeurs sûres de la banque. Ses conseillers rencontrent les clients en privé, connaissent leur parcours, leurs souhaits, leurs exigences. Ils les suivent ainsi dans la globalité de leurs démarches qu’ils s’agissent de placements financier ou d’investissements immobilier tout en les orientant quant aux aspects fiscaux, juridiques ou successoraux. Privés mis à part, la banque compte égale­ment une clientèle institutionnelle, des gérants indépendants ainsi qu’un département offrant divers services et solutions juridiques et fiscales.

La gestion de fortune, sous la direction de Robin Richard, représente l’activité principale du groupe. Au niveau de ses produits, et fondé voici dix ans seulement, –ce qui en fait l’un des plus jeunes de Suisse,–le fonds de placement Bonhôte-Immobilier s’est imposé à travers tous les cantons romands. Il est aujourd’hui sur la deuxième marche du podium. Valorisé actuellement à près de 900 millions de francs, le parc immobilier du groupe s’est fixé pour objectif d’atteindre le milliard de francs d’ici 2018. Côté comptes, le bénéfice net de la banque s’est élevé, tous secteurs confondus, à un peu plus de 6 millions de francs en 2015.

L’amour de l’art

En plus de ses quatre «métiers» (clients privés et institutionnels, gérants indépendants et ingénierie patrimoniale) le groupe Bonhôte est étroitement lié à certaines valeurs. Aussi se préoccupe-t-elle d’investissement responsable en favorisant, par exemple, les entreprises ayant un impact positif sur le développement de la société. Elle propose également des mandats spécifiques dans ce domaine prenant en compte les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) des sociétés compo­sant le portefeuille. Probablement parce que Jean Berthoud, président du Conseil d’administration du groupe, est un féru d’œuvres d’art, une société spécialisée dans cette branche fait désormais partie du groupe. Bonhôte Services est dirigée par Suzanne Lauritzen et offre notamment à ses clients des services de conseil dans le domaine de l’art. En parallèle, des services d’évaluation et des conseils quant à l’achat et la vente font partie des prestations proposées aux clients aspirant à investir dans le marché de l’art.

Par ailleurs, le groupe se fait un point d’honneur de soutenir des artistes tout en valorisant oeuvres et expositions en ses murs ou ailleurs. Le « Banc géant » de Lilian Bourgeat, offert à la Ville en 2012 à l’occasion de son Millénaire et trônant sur le quai Ostervald, est un exemple typique de la démarche menée dans le domaine artistique par le groupe Bonhôte.

 

Jeux olympiques en perspective

Toujours soucieux de la relève, le groupe soutient également financièrement de jeunes sportifs âgés de 15 à 25 ans ayant obtenu des résultats sur le plan international ou national. Et cela de préfé­rence dans des sports individuels. Il a ainsi aidé le nageur Alexandre Haldemann et le coureur cycliste Théry Schir pendant leur préparation pour les der­niers Jeux olympiques de Rio de Janeiro. En vue de ceux de Tokyo, en 2020, elle appuie déjà le cavalier Anthony Bourquard, la plongeuse Madeline Coquoz, et la navigatrice Maud Jayet.

 

200 ans à façonner l’avenir

La banque Bonhôte est l’illustration des familles neuchâ­teloises ancrées dans le terroir qui ont su marquer de leur empreinte ce canton. Une histoire à découvrir dans un ouvrage de plus de 200 pages, édité à l’occasion de ses deux siècles d’existence par G’d’Encre et intitulé «200 ans à façonner l’avenir; 1815-2015».

 

Banque Bonhôte & Cie SA

quai Ostervald 2

2001 Neuchâtel

 

T [+41-32] 722 10 00

 

Date de création: 1815

Statut de la société: Société Anonyme

Direction: Yves de Montmollin

Nombre de collaborateurs: < 100

Site internet: www.bonhote.ch

 

Dirigeants Découvrez les portraits de Banque Bonhôte & Cie SA