Défis structurels, innovation, énergie solaire, horlogerie et promotion économique Article

27.09.2017 - Le regard hebdomadaire sur l'économie régionale par Luc-Olivier Erard, journaliste économique

L’économie neuchâteloise connait d’importants défis structurels, mais elle a su se placer sur la carte mondiale de l’innovation grâce à l’horlogerie et à une diversification vers des secteurs porteurs comme la pharma ou le technicomédical. Comment faire pour que le canton parvienne à bénéficier de sa situation enviable de fleuron industriel ?

Dans les secteurs qui pourraient devenir des moteurs de croissance, l’énergie solaire est sans nul doute une piste de choix pour Neuchâtel. Le canton compte les labos les plus sérieux dans ce domaine, tant en ce qui concerne l’intégration des technologies solaires que les pures questions de rendement et de performance. Mais on ne voit pas encore émerger dans la région une réelle économie du solaire. C’est l’enjeu qui sera posé lors d’un débat, jeudi soir à 20 heures 15, au Club 44 à La Chaux-de-Fonds.

Alors que les exportations horlogères ont retrouvé la voie d’une timide croissance, le secteur évolue rapidement : comment conserver de puissants réseaux de distribution alors que les consommateurs se tournent de plus en plus vers le digital, y compris pour acheter des montres ? Etat des lieux grâce à la sixième étude annuelle de l’horlogerie suisse réalisée par Deloitte.

Du côté de l’administration, Alain Barbal, responsable de la promotion économique, annonce quelques jours après son chef qu’il quitte lui aussi le Service neuchâtelois de l’économie.